[FR] Lithium Breed – Clap de fin

Posted: May 7, 2015 in Ecriture, Français, Lithium Breed, Novel/Roman
Tags: , , , , , , ,

Hey, Hey, My, My…

C’est avec un sentiment un peu étrange que j’écris cet article. J’avais déjà fait un “clap de fin” pour Teenage Riot, mais ça n’a rien à voir. Je viens de poser le mot FIN depuis plus d’une heure sur ce livre et il m’est difficile d’en sortir. Comme au cinéma, le clap de fin n’est pas synonyme que le film est fini, il reste encore les effets spéciaux, le montage, l’étalonnage, la musique… Pour mes romans, c’est pareil : je n’ai fini que la première version, pleine de fautes d’orthographe, de répétitions, de notes annexes me rappelant de compléter tel ou tel passage par rapport à d’autres passages… J’ai donc encore un nombre non négligeable d’heures qui seront passées à peaufiner au maximum cette première version. Et puis, il y aura des beta-lecteurs qui passeront dessus. Et puis après, j’aurais encore de la ré-écriture…

Je n’ai donc pas réellement fini de bosser sur Lithium Breed, mais je suis face à mon premier jet de 273 pages pour 80.000 mots et à une véritable vague d’émotions !

  • Lithium Breed est un livre que j’ai commencé il y plus de 3 ans et demi pour sa phase maturation, 3 ans pour l’écriture à proprement parlé. 3 ans, c’est long. J’ai eu de très longues coupures, j’ai écrit un autre livre entre temps… Mais pour prendre une analogie, c’est le temps que j’aurais mis à faire une thèse…
  • Lithium Breed a connu plus de 10 versions successives du plan de travail afin d’avoir les justes intentions narratives au bon moment, afin d’avoir une justesse historique sur laquelle on ne pourrait pas me prendre en défaut, afin qu’à la fin, le lecteur ferme le livre et se dise “Putain… Merde…” et reprenne le livre pour comprendre comment tout s’ajuste. Jusqu’au dernier chapitre, ce plan m’aura foutu des bâtons dans les roues me forçant à toujours aller plus loin dans l’. Les voyages dans le temps sont toujours une source de bordel sans nom, avec des facilités (“a big ball of wibbly wobbly… time-y wimey… stuff”, n’est-ce pas ?) que j’ai toujours cherché à contrer.
  • Lithium Breed est assurément le livre le plus abouti, le plus complexe, le plus profond que j’ai jamais écrit. J’ai littéralement mis mes tripes et mes larmes dedans. J’ai pleuré à la fin. Pas de soulagement après avoir écrit le mot FIN, mais bel et bien en écrivant les dernières lignes, face à la destinée de personnages qui m’échappaient. Je suis content d’être allé au bout de ma démarche et d’avoir réussi à finaliser cette histoire qui me tenait vraiment à cœur.
  • Lithium Breed est sans conteste le livre dont je suis le plus fier, et j’espère avoir un jour l’occasion de le faire partager au plus grand nombre ! Il me reste encore beaucoup de travail, mais je vais tout faire pour !

Comme vous le savez, j’écris toujours en musique. Elle m’aura porté tout au long de l’écriture. Je vous laisse avec celle qui m’accompagnait dans les toutes dernières lignes du roman…

Sur ce, je vais essayer de m’en remettre et prendre une petite pause bien méritée ce week-end. Et n’oubliez pas le concours pour gagner l’anthologie Super-Héros avec Atomic Girl et Moi dedans !

Comments
  1. Naja says:

    😀 !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  2. Evy says:

    Le voilà, le fameux Lithium Breed qui va me faire pleurer et hurler comme une hystérique… J’ai hâte !😛

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s