Posts Tagged ‘Musique’

As everyone this morning, I heard the news, via social networks. As millions of fans all over the world last week, I went to buy the vinyl copy of 26th album of one of my favorite artists. Blackstar. This brand new album, coupled with his discretion, took everyone aghast, making his departure all the most… surprising…

David Bowie went back to the stars, where he always belonged…

Normally, I don’t react on the internet to people passing away. In my mind, death is unfair, no matter the person. But as I don’t know famous singers, actors or whatever on a personal level, like family or friends, I can’t rely on the death and share my pain.

David Bowie is an all different case. Of course, I didn’t know him on a personal level, but I almost spent 3 years with him. Every day, as I was writing my novel Sol Sunburst, he was with me with his songs, pictures, music… all along. For 3 years, his work, life and songs for 1969 to 1974 as well as his character Ziggy Stardust helped me shape my own characters, Sol Sunburst, Angela, the Preacher…

5 years of his life and 15 songs forged that book. Without David Bowie and Ziggy Stardust, there wouldn’t be any Sol Sunburst…

solsunburst-lowcopy

So I guess, even if sounds a bit weird or lame, “Thank you Mr Jones” would never be more appropriate on this day…

David Bowie was litterally a source of inspiration, and no doubt he’ll always be till the end of my own life, one way or the other. It is with deep sadness that I heard of his departure, after a long, quiet fight against a cancer… My thoughts are with his family and friends, as well as with people who, like me, were moved by his music…

The multi-faced artist leave behind a discography richer than any other musician would dream of, along with movies, paintings… We took comfort in knowing that no cancer will ever take away what he left us with…

Pick a song among all he made wasn’t easy. Many will choose to share his most known. As for me, I picked The Width of a Circle… It built my 10th chapter and follows the steps of the Street Preacher, who is just another incarnation of Bowie in Sol Sunburst. While listening to Blackstar and its religious themes, in a way, I was right to think of him in this role too…

Advertisements

Comme tout le monde, j’ai appris la nouvelle ce matin, via les réseaux sociaux. Comme des millions de fans à travers le monde, j’étais allé chercher le vinyl du 26ème album d’un de mes artistes favoris, le jour de sa sortie. Blackstar. Alors ce nouvel album et sa discrétion depuis une dizaine d’années rendent sa disparition d’autant plus brutale.

David Bowie est retourné dans des étoiles…

D’ordinaire, je ne réagis pas au départ des stars. J’estime que la plupart ont une vie normale et sont, comme tout le monde, fauchés par la mort de façon injuste. Je ne les connais pas vraiment, n’ayant d’eux que l’image qu’ils ont bien voulu à travers le prisme de leur art, quel qu’il soit. Leur disparition ne m’affecte, au plus, que par ce que je n’aurais plus jamais d’eux, mais il ne s’agit pas de ma famille, ni d’un de mes amis…

Pour David Bowie, le cas est légèrement différent. Bien sûr, je ne le connaissais pas personnellement ; mais j’ai tout de même passé presque 3 ans en sa compagnie, alors que j’écrivais mon roman Sol Sunburst. Livres, articles, photos, chansons, musique… Pendant 3 ans, il m’a accompagné tous les jours dans la création du personnage de Sol Sunburst, dans la description d’un Londres pas si éloigné de nous et dans la fabrication des aventures d’Angela. Cinq ans de sa vie, de 1969 à 1974, et plus de 15 chansons mythiques ont forgé ce roman. Sans David Bowie et son Ziggy Stardust, il n’y aurait pas de Sol Sunburst…

solsunburst-lowcopy

Alors, même si cela sonne ridicule, d’infinis remerciements me semblent appropriés en ce jour…

David Bowie a littéralement été une source d’inspiration et nulle doute qu’il le sera encore jusqu’à la fin de ma propre vie, d’une façon ou d’une autre. C’est avec une grande tristesse que j’ai appris son départ, après une longue bataille contre le cancer… Mes pensées vont vers sa famille et vers tout ceux qui, comme moi, ont un jour été touchés par sa musique…

L’artiste protéiforme laisse derrière lui une discographie plus riche que n’importe quel autre musicien ne pourrait jamais créer, mais également des films, des peintures… On se consolera un peu en se disant qu’aucun cancer ne pourra nous enlever ce qu’il nous laisse…

Choisir une chanson parmi toutes celles qu’il laisse fut délicat. Beaucoup vont partager, à raison, ses plus grands tubes. Pour ma part, j’ai choisi The Width of a Circle… Elle accompagne le chapitre 10 de Sol Sunburst et les pas du prêcheur de rue, qui est une autre incarnation de Bowie dans mon livre… A l’écoute de Blackstar et de ses thèmes religieux, en un sens, j’avais raison d’aussi l’imaginer aussi ainsi…

Nothing has changed, rien n’a changé. En dépit du passage à la nouvelle année, rien n’a changé : Electrik Punk Books continue sur sa lancée et travaille d’arrache-pied pour proposer de nouveaux romans et d’autres nouvelles pour 2015 !

Nothing has changed, c’est aussi le titre du dernier album de David Bowie, commémorant ainsi l’anniversaire de son premier single. Cinquante ans ! Cinquante ans, c’est pas une paille. Issu de la génération qui a pratiquement inventé le rock, il ne reste plus grand monde et je suis persuadé que ce genre d’album anniversaire va devenir rarissime. Il suffit de regarder les années 90 ou 2000 et de vérifier quels sont les noms dont on entend encore parler…

J’adore la jaquette, au passage.

Peu importe, là n’est pas la question.

Donc, David Bowie a sorti une nouvelle compilation ! Remplie de classiques majoritairement made in 70’s, Nothing has changed est l’occasion parfaite pour les nouvelles générations de découvrir la musique du génie qui a littéralement changé la face du rock avec son avatar Ziggy Stardust. C’est également l’occasion d’écouter l’évolution de son style au travers de cinq décennies, les façons dont il a choisi de se redéfinir et redéfinir sa musique pour toujours la pousser vers l’avant. Au rayon des petites déception, d’après ce que j’ai pu voir de la track list du vinyle, les chansons ne sont pas rangées en ordre chronologique, ce qui peut nuire à cette fameuse compréhension de l’évolution du style. Sans surprise également, la version vinyle est également bien rachitique par rapport à la version CD… Bon, personnellement, je m’en fiche, je ne fais pas les compilations…

Pourquoi est-ce que j’en parle alors de cet album, si je ne vais pas l’acheter personnellement ?

Parce que pour ceux qui ne sont pas familiers de David Bowie, cet album me semble un excellent point de départ pour s’y mettre. Et pour ceux qui connaissent déjà par cœur les Let’s Dance, Ziggy Stardust, Golden years… et ne veulent pas d’une nouvelle compilation qui n’apporte qu’un seul inédit, il existe une autre façon d’écouter un album best-of de David Bowie : Sol Sunburst ! En effet, mon roman est un hommage aux années Glam du rock et s’inspire librement des textes de David Bowie de 1969 à 1974 (Space Oddity, Moonage Daydream, Lady Stardust… pour ne citer qu’eux) et de son avatar de l’époque Ziggy Stardust. Il s’agit donc d’une nouvelle façon de redécouvrir des chansons bien connus dans un contexte d’écologique anticipatif sombre.

solsunburst-lowcopy

2169. Guerres, dérèglements climatiques et extinctions animales en série vont bientôt avoir raison d’une Terre qui se meurt, consumée par l’avidité et la négligence de l’Homme. Ultime solution pour sauver une espèce qui disparaît, introduire son génome à celui de l’homme et créer ainsi un animoïde : un être mi-homme mi-animal. Alors que le reste du monde semble déjà tourné vers la colonisation de Mars emmenée par le Major Tom, un groupe éco-terroriste animoïde – les Diamond Dogs – tente de sauver la planète de sa destruction prochaine. Sol Sunburst est un rocker dont les chansons prophétiques et son charisme font rapidement de lui un véritable Messie pour la nouvelle humanité. Il prédit l’apocalypse dans cinq ans. Trop peu pour Angela, la dernière recrue des Diamond Dogs qui s’est jurée de changer ce monde condamné…

Sol Sunburst est disponible uniquement sur Amazon et Kobo, pour un prix tout petit et soutient le WWF. Et si vous demandez si vous devez dépenser vos étrennes dans cet achat, voici une liste de 10 points pour vous convaincre !

L’oeuvre est ancrée dans un monde futuriste, et tellement proche à la fois. Passionnant.

J’en parlais il y a un mois maintenant : à l’occasion de la sortie de Sol Sunburst, j’avais rencontré un journaliste de Ouest France pour une interview-portrait. Suite à des reports pour cause d’actualité plus urgente, l’article en question est finalement arrivé avec le début de la saison. L’histoire ne dit pas si la vente de Sol Sunburst effectuée ce dimanche 6 juillet est une conséquence directe de la sortie du journal.

Comme tout le monde n’a pas forcément accès à Ouest France, je me fais fort de vous proposer l’article de Patrick Guyomard en lecture libre, d’un simple clic sur l’image ci-dessous !

Article Ouest France 20140706

Je rappelle donc que Sol Sunburst est toujours disponible sur Amazon et Kobo pour un prix riquiqui. Et pour un prix encore plus petit, la nouvelle Le Tabouret est également disponible !

Le récit est fluide, intelligent, attachant.

A l’occasion de la sortie de Sol Sunburst, j’avais rencontré un journaliste de Ouest France pour une interview-portrait. L’article en question est sensé paraître ce dimanche, je m’en vais donc en quête d’un exemplaire.

En attendant, l’information a été relayée sur le site des Sables d’Olonne dont voici une capture d’écran.

20140606_OuestFrance

David Bowie  and his early work have a huge effect on my music tastes. As an hommage, each chapter of Sol Sunburst has been inspired by one of his song between 1969 and 1974.

One chapter, one song. Here is chapter 16: Ashes To Ashes

Yes, I know. This song is post-74 in Bowie’s discography, but it’s still alright and still fit the book construction. You’ll see ;).

David Bowie  et son travail ont eu une énorme influence sur mes goûts musicaux. Comme un hommage, chaque chapitre de Sol Sunburst s’articule autour d’une de ses chansons entre 1969 et 1974.

Un chapitre, une chanson. Voici le chapitre 15 : Ashes To Ashes

Oui, je sais. Cette chanson est post-74 dans la discographie de Bowie, mais c’est normal et cela concorde toujours avec la construction du livre. Vous verrez ;).

David Bowie  and his early work have a huge effect on my music tastes. As an hommage, each chapter of Sol Sunburst has been inspired by one of his song between 1969 and 1974.

One chapter, one song. Here is chapter 15: Roll ‘n’ Roll Suicide

David Bowie  et son travail ont eu une énorme influence sur mes goûts musicaux. Comme un hommage, chaque chapitre de Sol Sunburst s’articule autour d’une de ses chansons entre 1969 et 1974.

Un chapitre, une chanson. Voici le chapitre 15 : Roll ‘n’ Roll Suicide

David Bowie  and his early work have a huge effect on my music tastes. As an hommage, each chapter of Sol Sunburst has been inspired by one of his song between 1969 and 1974.

One chapter, one song. Here is chapter 14: Ziggy Stardust